Réseaux industriels : HMS Networks dévoile l’édition 2020 de son étude de marché mondial

Edition 2020 de l’étude annuelle de HMS Networks concernant le marché mondial des réseaux industriels.
Selon l'édition 2020 de l’étude annuelle réalisée par HMS Networks concernant le marché mondial des réseaux industriels, la part de marché de l'Ethernet industriel poursuit sa progression, tandis que celle des bus de terrain continue à régresser et que celle des technologies de communication sans fil se maintient.

  • HMS Networks dresse un état des lieux du marché mondial en 2020 des réseaux industriels essentiels à la connexion des équipements et des machines pour l’automatisation, le contrôle et la supervision des processus de production.
  • Son étude constate l’augmentation de la part de marché de l’Ethernet industriel, la poursuite du déclin de celle des bus de terrain et la stabilité de celle des technologies de communication sans fil.

« Nous prévoyons une croissance régulière du marché des réseaux industriels au cours des prochaines années. Néanmoins, en raison de la situation extraordinaire provoquée par le coronavirus, qui affecte désormais les conditions commerciales dans le monde entier, nous avons choisi d’inclure uniquement les parts de marché dans notre étude 2020, en laissant de côté les chiffres de croissance », indique Anders Hansson, directeur marketing de HMS Networks.

Selon l’étude de HMS, l’Ethernet industriel continue à prendre des parts de marché aux bus de terrain. Il représente désormais 64 % du marché mondial des nouveaux noeuds installés dans le secteur de l’automatisation industrielle (contre 59 % l’année dernière), tandis que la part de marché des bus de terrain diminue 35 % en 2019 à 30 %.

Côté Ethernet Industriel, EtherNet/IP et Profinet se partagent la première place avec 17 % de part de marché chacun. EtherCAT représente 7 % du marché, Modbus TCP 5 % et Ethernet Powerlink 4 %.

Côté bus de terrain, toujours en tête en termes de part de marché (8 %), Profibus passe néanmoins pour la première fois sous la barre des 10 % du marché total des réseaux industriels. Viennent ensuite Modbus RTU (5 %) et CC-Link (4 %). « Modbus se porte toujours bien, tant en ce qui concerne les bus de terrain (Modbus RTU) que l’Ethernet industriel (Modbus TCP), ce qui montre que les sites de production ne s’abstiennent pas d’utiliser des technologies éprouvées dans leurs nouvelles installations simplement au motif de leur ancienneté,» souligne indique Anders Hansson.

Les technologies de transmission sans fil conservent, selon cette étude, une part de marché de 6 %. La technologie Wi-Fi ou WLAN demeure la plus répandue, suivie par le standard Bluetooth présentant une portée moindre. « La part de marché des liaisons de communication sans-fil se maintient au sein d’un marché en pleine expansion. Mais nous nous attendons à ce que sa part de marché augmente avec le temps. Les déploiement en cours dans le monde en matière de technologies de communication cellulaires, notamment en termes de réseaux privés aux standards de communication mobile LTE/5G, vont permettre la mise en place d’une nouvelle génération de solutions de production intelligente. Toujours davantage d’appareils et de machines seront connectés sans fil au sein d’architectures d’automatisation, moins câblées et plus flexibles», estime Anders Hansson. «

Selon cette étude de HMS, les technologies EtherNet/IP et Profinet sont leaders en Europe et au Moyen-Orient, suivis de Profibus et d’EtherCAT. Modbus (RTU et TCP) et Ethernet Powerlink font partie des autres technologies exploitées par les réseau industriels. Le marché américain est dominé par EtherNet/IP, avec une progression d’EtherCAT. Profinet et EtherNet/IP sont en tête d’un marché asiatique fragmenté, suivis de Profibus, EtherCAT, Modbus (RTU et TCP) et CC-Link/CC-Link IE Field.

Cette étude de marché mondial repose sur les estimations de HMS pour 2020, concernant le nombre de nouveaux noeuds de réseaux industriels installés en 2019 dans le secteur de l’automatisation industrielle. Un noeud correspond à une machine ou un équipement connecté à un réseau industriel. Cette étude s’appuie sur l’analyse de HMS et sa perception globale du marché, en tenant compte des éclairages de ses homologues du secteur et de ses propres statistiques de vente.