Les robots d’ABB s’intègrent aux solutions d’automatismes de B&R

Offre intégrée "Machine-Centric Robotics" de robots d’ABB et des automatismes de B&R..
L’offre intégrée "Machine-Centric Robotics" vise à faciliter l’intégration matérielle et logicielle d’un robot d’ABB avec les systèmes d’automatismes de B&R en exploitant des composants de communication et de contrôle communs et une unique plate-forme logicielle de développement.

  • B&R annonce l’intégration de robots ABB à son offre de systèmes d’automatismes.
  • L’entreprise devient ainsi fournisseur de robots et de composants d’automatisme ainsi que de systèmes d’Entrées/Sorties et de contrôle d’axes.
  • L’intégration de robots et de systèmes de contrôle au sein d’une même offre est à la fois commerciale et technique puisqu’elle vise à simplifier le processus de développement de machines au sein d’une architecture partagée.

ABB a fait l’acquisition en 2017 de l’entreprise autrichienne qui fait aujourd’hui partie sa division Robotics & Discrete Automation.

B&R va commercialiser différents types de robots d’ABB (bras articulés, Scara, Delta, palettiseurs) en diverses tailles et charges utiles.

Grâce à cette offre intégrée baptisée « Machine-Centric Robotics », il ne sera plus nécessaire, selon B&R, de dédier un contrôleur pour le robot et de recourir à des interfaces spécifiques entre la machine et le robot. Le robot n’a ainsi plus besoin d’armoire de commande. Les axes et les capteurs communiquent sur un réseau commun promettant une précision de l’ordre de quelques microsecondes.

La solution intégrée repose sur une seule plate-forme d’ingénierie logicielle pour le développement de l’application, le diagnostic et la maintenance. Les robots se programment dans l’environnement logiciel de B&R comme tout composants d’automatisme. La simulation des séquences de mouvements de la machine et des robots, en s’appuyant sur un jumeau numérique, permet d’optimiser les opérations avant la fabrication de l’équipement robotisé. La configuration de l’application machine intégrant le robot ne nécessite pas, selon B&R, de connaissances en langages robotiques spécifiques.

L’élimination d’interfaces matériels spécifiques et le partage du même réseau de communication et d’une unique application logicielles va permettre la synchronisation plus précise du robot et des autres composants machine. Les mouvements du robot et ceux des axes de la machine pourront être coordonnés selon B&R à la microseconde près.