Bliss-Bret s’est appuyé sur les automatismes de Bosch Rexroth pour concevoir une presse de formage de 340 tonnes

Presse de formage de 340 tonnes de Bliss-Bret.
Capable de déployer un effort de 340 tonnes, la presse conçue par Bliss-Bret est exploitée pour le formage, le pliage et le redressage de structures d'ailes d'avions. Elle est pilotée par les systèmes de contrôle hydraulique et électrique de Bosch Rexroth.

  • Spécialisée dans la conception et la fabrication de presses sur-mesure, la PME Bliss-Bret s’est associée à Bosch Rexroth pour réaliser en moins d’un an, en partant d’une feuille blanche, une presse aujourd’hui exploitée pour le formage, le pliage et le redressage hydraulique de structures d’ailes d’avions.
  • Le vérin central de la presse est capable de déployer un effort de 340 tonnes avec une précision de la pression de consigne de 0,5%. L’angle du coulisseau est contrôlé à ± 2 degrés, même sous l’effet d’efforts désaxés importants, et sa précision de positionnement est de 0,01 mm.

Le formage, souvent réalisé manuellement, est une opération délicate. L’objectif de Bliss-Bret était donc de développer une machine qui simplifie et fiabilise ce processus complexe en sortie d’usinage tout en offrant la possibilité d’effectuer plusieurs opérations en un seul cycle, avec de plus simples outils de reprise.

« Nous avons fait appel à Bosch Rexroth car leur approche technologique était convaincante et car ils étaient à même de nous nous fournir une solution d’automatisation complète : systèmes hydrauliques, systèmes électriques, automates et IHM. Compte tenu des délais et des enjeux de ce projet, nous tenions à travailler avec un seul partenaire qui soit capable de s’engager à nos côtés », explique Bertrand Billot Responsable du Bureau d’Etudes Automatisme chez Bliss-Bret qui estime même que « sans ce leur système de régulation, que Bosch Rexroth est le seul à proposer, la presse n’aurait jamais vu le jour.»

Deux opérations manuelles ont ainsi été automatisées dans le respect des exigences de précision et de répétabilité : le contrôle de positionnement des pièces sur la table et le réglage de l’inclinaison du coulisseau. Ce qui conduit à des gains en temps de cycle, en qualité, et en confort pour les opérateurs.

Bliss-Bret et Bosch Rexroth ont opté pour une architecture mettant en œuvre un seul point de commande pour l’asservissement de sept axes synchrones : quatre axes électriques pour le positionnement des pièces et trois axes hydrauliques pour l’actionnement du coulisseau. Le dispositif de régulation s’appuie sur la solution de motion control multi-technologies MLC de Bosch Rexroth.

Pour finaliser la conception de la machine, les équipes de simulation de Bosch Rexroth ont créé un jumeau numérique du système hydraulique et du contrôle commande, incluant les effets de déformation et d’inertie du coulisseau. Ce qui a permis de valider le fonctionnement du système d’asservissement synchrone du vérin supérieur et des deux vérins inférieurs travaillant en contre-effort.

Depuis l’interface homme-machine, l’opérateur peut contrôler la position du coulisseau et la pression hydraulique. Un PC intégré enregistre les paramètres de chaque cycle afin de les mettre à disposition d’un poste tiers.

L’opérateur est déchargé du réglage manuel de l’angle du coulisseau ainsi que du contrôle de positionnement des pièces à l’intérieur de la presse, qui est assuré par quatre butées arrières automatisées. Il se contente aujourd’hui de gérer l’avance du coulisseau à l’aide d’un joystick.

Les composants connectés Rexroth enregistrent les paramètres de chaque opération de formage et les transmettent à un système tiers pour assurer une traçabilité des pièces produites.

Bliss-Bret et Bosch Rexroth ont récemment renouvelé leur collaboration pour la réalisation d’une presse d’emboutissage équipée notamment de huit servopompes numériques avec commande débit/pression HS5, pour une puissance installée de 800 kW.