Décathlon collecte les données de production de ses vélos en temps réel

Usine de vélos Jetlane de Décathlon

  • Le fabricant de vélos Jetlane, filiale du groupe Décathlon, a opté pour la solution Edge Factory Box de Siemens pour exploiter les données provenant de sa ligne de production afin de surveiller, contrôler et optimiser ses processus de fabrication.

Décathlon produit une partie de ses produits sous ses propres marques. C’est notamment le cas ses vélos haut-de-gamme produits par sa filiale Jetlane dans son usine située près de Lille. Jusqu’à présent, la collecte des données de production était réalisée manuellement. Ce qui était chronophage et source d’erreur de saisie. Son objectif était d’automatiser ce processus de suivi des données de production afin d’améliorer ses performances de fabrication. « Notre ambition n’est pas simplement de collecter des données mais de les analyser afin qu’elles puissent nous fournir des informations pertinentes sur lesquelles nous pouvons appuyer nos prises de décision », explique Vincent Poquet, directeur du site Jetlane Decathlon.

Jetlane a opté pour la solution Edge Factory Box pour collecter automatiquement, centraliser et analyser ses données. Cette solution, qui rend également possible la communication entre les équipements, a été conçue pour s’adapter au matériel existant.

Edge Factory Box de Siemens
L’Edge Factory Box de Siemens est une solution clé en mains, qui permet, via sept applications logicielles embarquées de configurer une application de collecte et d’analyse de données provenant des équipements industriels qui y sont connectées via diverses technologies de communication (S7, Modbus, OPC/UA, OPC DA, SQL…).

L’application Data Flows Manager, développée par le partenaire de Siemens Braincube, rend possible la gestion des flux de données pour une surveillance personnalisée et en direct des performances de production. Les données collectées sont mises à disposition via un tableau de bord et permettent d’évaluer le taux de rendement synthétique des équipements. Des rapports édités automatiquement peuvent être partagés entre les différentes équipes. « Dans la plupart des entreprises, les opérateurs disposent déjà d’un ordinateur sur leur poste de travail, mais ils sont souvent les seuls à avoir accès à l’ensemble des données traitées par leur ordinateur. Ces données, n’étant pas centralisées, ne sont donc pas exploitées de manière globale », explique Alice Connan, responsable Digital Business Center & IIoT chez Siemens.

L’automatisation de la collecte d’informations issues des chaînes de production et leur transmission en temps réel offre notamment la possibilité d’anticiper l’usure et le remplacement d’un composant, d’être alerté immédiatement d’un dysfonctionnement et de mieux gérer les fluctuations des rythmes de production.