Industrie du futur ou Industry 4.0 ?

Logiciel de conception et de simuation de Siemens.

  • L’industrie doit adopter dès à présent les technologies numériques éprouvées et les procédés de fabrication innovants pour se projeter vers le futur et rester compétitive.
  • L’industrie du futur ou Industry 4.0 est promise à un bel avenir
  • Elle sera communicante, numérique et respectueuse de l’environnement.

Sans industries no future. Après l’avoir négliger ces dernières décennies au détriment des services et autres secteurs plus porteurs en terme d’image auprès du grand public et de l’électorat potentiel, les gouvernants s’aperçoivent enfin qu’au delà d’Airbus, Thales, Alstom, Dassault, PSA, etc. il existe un tissu industriel constitué de nombreuses petites et moyennes structures qu’il faut soutenir.

Le projet Industrie du Futur, lancé par le président de la République le 14 avril 2015 a pour objectif d’amener chaque entreprise à franchir un pas sur la voie de la modernisation de son outil industriel et de la transformation de son modèle économique par le numérique. Outre la modernisation de l’outil de production, il s’agit d’accompagner les entreprises dans la transformation de leurs modèles d’affaires, de leurs organisations, de leurs modes de conception et de commercialisation, dans un monde où les outils numériques font tomber la cloison entre industrie et services.

Nos voisins industriels allemands ont inventé pour cela en 2013 le terme Industrie 4.0 dont ils ont fait la large promotion. La 4ème révolution industrielle s’appuie sur les technologies numériques pour concevoir et produire plus efficacement. Les concepts d’Industrie 4.0 prônent la fusion des mondes virtuel et réel pour donner naissance à une nouvelle génération d’usine. Une usine connectée au sein de laquelle les machines, les sites et les processus de production communiquent en continu.

Industrie 4.0, qui dans les faits n’est que la mise en mot et la mise en œuvre d’outils et de technologies existantes a pour objectif de déployer les solutions capables de doper intelligemment les processus industriel. Ce concept vise la conception de produits et de process, le pilotage et le contrôle de l’appareil de production, les opérations de fabrication, les services qui y sont liés, les technologies numériques…