Orange et Schneider Electric expérimentent la 5G dans l’usine du Vaudreuil

Application d’aide à la maintenance combinant 5G et réalité augmentée dans l’usine du Vaudreuil de Schneider Electric.

  • Schneider Electric et Orange annoncent le déploiement d’un réseau indoor de communication 5G dans une usine française sur des fréquences expérimentales attribuées par l’Arcep dans le cadre d’un pilote.
  • Selon Schneider Electric son usine du Vaudreuil (Eure), labellisée ‘’vitrine de l’industrie du futur’’, est la première usine en France à tester avec Orange des applications 5G industrielles.
  • Cette solution 5G indoor a été déployée pour évaluer deux cas d’usage : l’aide à la maintenance grâce à la réalité augmentée et la mise en place d’un robot de télé-présence pour les visites à distance de l’usine du Vaudreuil. Elle met en œuvre des équipements radio AirScale et cœur de réseau Nokia.
  • Ces premiers cas d’usage vont permettre à Orange et Schneider Electric de capitaliser sur leurs capacité de coconstruire et opérer un réseau 5G indoor dans un milieu industriel. De nouveaux tests pourront être réalisés avec des technologies à base par exemple d’Intelligence Artificielle et des évolutions matérielles et logicielles des équipements réseau.

Fonctionnel depuis le mois de mars, ce projet 5G a pour objectif de tester les usages des communications sans fil au standard

5G dans un environnement industriel afin de construire des solutions de connectivité fiables, évolutives et durables adaptées aux exigences de l’industrie du Futur.

Grâce à sa faible latence, ses très hauts débits, et à terme, au découpage du réseau (network slicing), les technologies de communication 5G promettent la mise en œuvre d’applications améliorant sensiblement la gestion des procédés industriels. Elles rendront notamment possible la synchronisation temps réels d’importants volumes de données.

Cinq antennes 5G indoor ont été installées dans l’usine, couvrant ainsi près de 2 000 m² au sein de l’espace de production avec des débits descendants au-delà du Gbit/s, sur une architecture réseau expérimentale permettant le traitement de la donnée localement sur le site du Vaudreuil, grâce aux technologies d’Edge Computing. Orange a notamment proposé à Schneider Electric d’utiliser le nouveau PC Entreprise 5G-ready de Dell (Latitude 9510) qui permet de tirer parti de sa puissance de calcul embarquée quelle que soit la localisation de l’utilisateur final.

1er cas d’usage 5G : réalité augmentée

Des tablettes connectées en 5G exploitant l’application de réalité augmentée de Schneider Electric EcoStruxure Augmented Operator Advisor (AOA). Cette application de la réalité permet aux opérateurs de superposer les données en temps réel et les objets virtuels à une armoire, une machine… L’objectif est d’évaluer les futures fonctionnalités en bénéficiant de faibles temps de latence et de hauts débits de transmission promis par la 5G.

Via leur terminal connecté en 5G, les opérateurs exploitant l’application AOA filment une machine et accèdent aux informations liées à leur état et aux prochaines opérations de maintenance qui remontent en temps réel dans le cloud. Le temps d’arrêt des machines est ainsi réduit et les opérations de maintenance accélérées tout en limitant les erreurs humaines. Les données de température d’une machine servant à fabriquer des bobines de cuivre peuvent par exemple indiquer une surchauffe nécessitant le remplacement de la pièce.

Par ailleurs, les données de production utilisées par AOA sont collectées et traitées dans les solutions de micro data centers Schneider Electric (Smart Bunker, et micro data center 6U à fixation murale), qui alimentent, refroidissent et sécurisent localement les infrastructures IT (Edge Computing) opérant les données.

2nd cas d’usage 5G : pilotage d’un robot de télé-présence mobile

Le second cas d’usage évalué par Schneider Electric et Orange porte sur le pilotage par liaison sans fil 5G d’un robot de télé-présence mobile. A terme, si l’expérimentation se révèle probante, celui-ci permettra d’organiser les visites du site du Vaudreuil à distance. Les performances de la 5G en termes de débit et de latence permettent d’envisager l’usage de vidéo de très haute qualité avec un décalage temporel minime entre les interactions virtuelles du visiteur et celles du guide Schneider Electric qui accompagne le robot dans l’usine du Vaudreuil. Ce type de visite à distance bénéficiant d’un haut niveau de qualité vidéo et audio permettra de limiter le temps et les coûts associés aux déplacements et surtout et de réduire l’empreinte carbone.