Orphée Cugat, lauréat de la médaille de l’innovation du CNRS

Orphée Cugat, lauréat 2019 de la médaille de l'innovation du CNRS.

  • Orphée Cugat est l’un des quatre lauréats 2019 de la médaille de l’innovation du CNRS qui récompense les chercheurs dont les travaux i ont conduit à des innovations marquantes sur le plan technologique, économique, thérapeutique et social.
  • Le chercheur grenoblois s’intéresse notamment à la conception de moteurs et générateurs sub-miniatures. Il a également contribué à la création de la start-up Enerbee qui propose une technologie de génération d’énergie capable d’alimenter certains types d’objets connectés.

Chercheur CNRS au Laboratoire de génie électrique de Grenoble (CNRS/Grenoble INP/Université Grenoble Alpes), Orphée Cugat explore le magnétisme dans les milli-systèmes et microsystèmes avec ses collègues Jérôme Delamare et anciennement, Gilbert Reyne. Docteur ingénieur Arts et Métiers, il s’intéresse avec son équipe au développement de moteurs et générateurs sub-miniatures, puis développe des dispositifs originaux en lévitation et désormais des applications destinées aux technologies médicales.

Ces travaux ont permis de donner naissance à la start-up Enerbee. Fondée en 2014 et basée à Grenoble, cette entreprise développe et industrialise une technologie de génération d’énergie à partir de tous types de mouvement et de vitesse. Elle peut ainsi rendre un produit tout à fait autonome en énergie afin de répondre aux exigences d’applications spécifiques.

Cette technologie est notamment prometteuse dans le domaine des objets connectés et l’univers de l’IoT (Internet of Things). Elle pourrait également être déployée sur des équipements industriels instrumentés et connectés.

La société s’est focalisée en premier lieu sur une application de conditionnement de l’air ( HVAC) afin de fournir une technologie et des produits pour la mesure et le contrôle intelligent des systèmes HVAC. Elle a notamment conçue une bouche d’aération connectée qui récupère sans contact, grâce à la rotation d’une hélice, suffisamment d’énergie pour alimenter des capteurs intégrés de qualité de l’air.